Couverture TEXTO
  • ISBN : 978-782841728862
  • Editeur : L'Atalante
  • date : 12 Mar 2019
  • Auteur : Dmitry Glukhovsky
  • Prix le Kiosque : 23,90€

TEXTO – Dimitri GLUKHOVSKY

3 bonnes raisons de lire Texto de Dimitri Glukhovsky

1/ La Russie, ça change de décor! Une plongée dans la noirceur de la société russe.
2/ Un thème à tiroirs : La vengeance, la reconstruction, l’intimité
3/Une question : Notre portable peut-il trahir nos secrets et raconter notre vie?

L’auteur

L’écrivain et journaliste russe Dmitry Glukhovsky, auteur des best-sellers de la série Métro (Métro 2033Métro 2034 et Métro 2035), est de retour en librairie  avec Texto.
Outre la série Métro (150.000 exemplaires vendus en poche depuis janvier 2017), dont le dernier tome, Métro 2035, a été publié en 2015 par L’Atalante, Dmitry Glukhovsky écrit régulièrement des ouvrages indépendants. Texto est de ceux-là. Succès en Russie, le livre a été adapté au théâtre et le sera bientôt au cinéma.

Texto

Ilya, 27 ans, rentre à Moscou après 7 ans passés dans un camp pénitentiaire en Sibérie.
Victime d’un complot de la part d’un policier véreux pourtant promis à un brillant avenir, il a tout perdu. Il n’a pas fini ses études de littératures et sa petite amie l’a quitté durant son incarcération. Malgré cela pas de désir de vengeance. Il souhaite juste retrouver sa mère, et recommencer une nouvelle vie.

Mais tout change quand il découvre que sa mère est décédée 2 jours avant sa libération.
Il décide de retrouver Piotr Yurievitcj Khazine, le policier qui l’a fait incarcérer injustement. Pendant qu’il croupissait en prison, le policier vivait tranquillement montant allègrement les échelons de la hiérarchie en affichant sa réussite sociale en public sur les réseaux sociaux.
En s’emparant de son téléphone, Ilya découvre une grande partie de sa vie. Sa relation amoureuse avec Nina, ses trafics, les relations qu’il entretenait avec ses amis, collègues et ses parents. Il rentre peu à peu dans la vie de Piotr, vit sa vie par procuration comme s’il rattrapait les 7 années qu’il a perdues en prison. On se demande comment quelqu’un d’un minimum intelligent peut accumuler autant de données personnelles dans un si petit objet facile à dérober.